Qui n’a jamais rêvé de poursuivre ses études à l’étranger ? De faire un échange au Canada, en Australie ou encore en Colombie ? Mais savez-vous qu’avant de postuler dans une université étrangère, il vous faudra souvent fournir vos diplômes et relevés de notes traduit dans la langue du pays ? Précédant l’année universitaire, découvrez comment bâtir un dossier de candidature en bonne et due forme.

 

Pourquoi faut-il traduire ses relevés de notes pour postuler dans une université étrangère ?

Nombre d’universités prestigieuses partout dans le monde, même en Europe, demandent des traductions assermentées de vos diplômes, voire de vos relevés de notes. L’objectif : s’assurer qu’elles disposent de documents compréhensibles dans leur langue et fiables.

Ce document a pour but de prouver et d’apprécier la valeur de vos acquis dans les universités, entreprises ou administrations des pays où vous souhaitez résider.

Conforme à votre document original, la traduction assermentée est donc un document important à fournir pour toute personne qui souhaite étudier aux Etats-Unis, au Vietnam, à Taiwan ou au sein même de l’Union Européenne.

 

La traduction assermentée (dite aussi jurée ou certifiée voire parfois encore, traduction officielle) de votre diplôme de type baccalauréat, CAP, deug, licence, bachelor, master ou encore relevé de notes par un traducteur assermenté auprès d’une Cour d’Appel vous permettra de postuler dans n’importe quelle école ou université étrangère.

Jointe au diplôme d’origine, la traduction assermentée est un document reconnu par les autorités administratives françaises ou étrangères. Ne faites pas l’impasse sur cette étape, elle pourrait vous coûter votre place dans l’université de vos rêves !

 

Le saviez-vous ?

Les noms de diplômes ne se traduisent pas. Qu’il s’agisse de diplôme français ou de diplômes étrangers, leur dénomination reste dans leur langue d’origine.

Les notes ne se traduisent pas non plus. Ainsi, un 18/20 ne deviendra pas un A sur votre relevé de notes traduit. En effet, la notation revient exclusivement aux établissements scolaires et en aucun cas ne peut faire l’objet d’une quelconque transposition.

 

Quelle est la procédure pour traduire ses relevés de notes ?

Voici quelques petits conseils bien utiles pour réaliser faire traduire vos diplômes et relevés de notes et réussir votre postulation dans une université étrangère :

  • Conservez précieusement vos relevés de notes et diplômes. Si vous n’accordez que peu d’importance aux papiers administratifs et notamment à vos relevés de notes et diplômes, sachez qu’il en est autrement pour l’organisme que vous visez. Votre dossier va être étudié sous toutes ses coutures afin d’établir une équivalence de vos notes par matière et calculer votre nouvel indice.
  • Renseignez-vous bien sur votre futur pays d’adoption. Certains pays sont sujets à des réglementations propres à l’exercice de certaines professions. Une reconnaissance du diplôme sera alors exigée.
  • Même chose pour votre université visée : la traduction certifiée ou assermentée est-elle requise pour l’inscription dans cet établissement ? Les écoles disposent souvent d’un service des relations internationales qui pourra répondre à vos questions.
  • Privilégiez les agences spécialisées en traduction juridique et traduction assermentée. Traduction de relevés de notes, de diplômes, de lettre de recommandation, d’attestation de niveau de langue… Une agence professionnelle spécialisée pourra vous aider dans la constitution de votre dossier à travers ces pièces essentielles pour les écoles et universités. Respect des procédures, délais garantis, votre dossier est entre des mains expertes !
  • Vous pouvez également faire appel à un traducteur assermenté indépendant en demandant la liste auprès du Consulat ou Ambassade en France du pays visé.

À la fin de cette procédure, vous serez en possession d’une traduction officielle de ces documents sur laquelle sont apposés la signature et le sceau du traducteur assermenté, et un numéro unique d’enregistrement.

 

Les conditions et tarifs d’une traduction certifiée

Les tarifs des traductions assermentées sont souvent établis au mot, à la page ou au forfait. Il n’est pas rare de constater que les traducteurs assermentés fassent des devis personnalisés en fonction des documents que vous leur aurez fournis : relevés de notes avec ou sans appréciation, longueur de la lettre recommandée…

Réalisées par des traducteurs experts – auxiliaires de justice – ces traductions ont des prix plus élevés que les traductions libres qui n’ont alors aucune valeur officielle.

Les tarifs de traduction assermentée de diplômes ou de relevés de notes sont en moyenne de 55 à 70 euros par page. Les agences les plus compétitives – car rompues à l’exercice et souvent dotées de traducteurs assermentés en interne – pratiquent des prix plus accessibles aux étudiants, compris entre 35 et 45 € la page traduite. Ils peuvent aussi varier en fonction du niveau de votre diplôme et de la langue choisie.

 

Investir sur son avenir et opter pour une traduction assermentée de ses diplômes et relevés de notes vous permettra de postuler dans une université étrangère de façon conforme à leur mode d’admission. Si vous souhaitez vraiment partir étudier au Chili, en Chine ou en Colombie, renseignez-vous sur les attentes des universités d’accueil. Pour vos traductions de diplômes et relevés de notes, il s’agit bien de documents officiels. Ne les confiez pas à des personnes non qualifiées, vous le regretteriez…

 

A lire aussi : Faire traduire ses relevés de notes et diplômes, attention !

%d blogueurs aiment cette page :